L’ATTRAPE MARTEAU DU PIANO À QUEUE ERARD

L’attrape-marteau est présente sur tous les pianos anciens. C’est une pièce qui empêche le flottement du marteau lorsqu’il vient frapper la corde. Chez Erard, l’attrape-marteau est une épaisse tige de métal fixée dans le chevalet. Le bas du marteau est enrobé d’une peau et la tige en métal fixée dans le chevalet est crantée sur …

L’ATTRAPE MARTEAU DU PIANO À QUEUE ERARD Lire la suite »

LE BARRAGE DU PIANO A QUEUE ANCIEN (1830-1930)

Les pianos à queue anciens disposent d’un barrage qui sert de structure à l’instrument un eu comme une charpente. Le barrage est composé de grosses poutres fixées à la ceinture de l’instrument, la table d’harmonie est elle-même collée sur le pourtour de la ceinture. La ceinture est constituée de fines planches assemblées au barrage et …

LE BARRAGE DU PIANO A QUEUE ANCIEN (1830-1930) Lire la suite »

LES PLOMBS DES TOUCHES DU PIANO

Les plombs dans les touches du piano sont nécessaire pour équilibrer la résistance de l’enfoncement de la mécanique. En conséquence, une certaine quantité de plomb est inséré dans chaque touche afin de contrebalancer le poids du reste de la mécanique. Ils lestent les touches et déterminent le toucher d’une mécanique, on parle aussi de poids …

LES PLOMBS DES TOUCHES DU PIANO Lire la suite »

LE BARRAGE DU PIANO DROIT ANCIEN DE 1830 A 1930

Les pianos droits anciens disposent d’un barrage qui sert de charpente à l’instrument. En effet, il s’agit de grosses poutres verticales ou obliques fixées à l’arrière du piano droit qui servent de soutien à la structure de l’instrument. Le sommier des chevilles est collé sur ces barrages ainsi que la table d’harmonie sur une baguette …

LE BARRAGE DU PIANO DROIT ANCIEN DE 1830 A 1930 Lire la suite »

LA LANIÈRE DE RAPPEL DU MARTEAU DU PIANO

Sur les pianos droits, la lanière de rappel du marteau aide le marteau à revenir en position de repos sur la barre des marteaux. Les pianos anciens disposent eux aussi de lanières, constituées de cuir et de tissu, tendues entre la contre-attrape du marteau et le crochet du chevalet. En d’autres termes, les lanières remettent …

LA LANIÈRE DE RAPPEL DU MARTEAU DU PIANO Lire la suite »

LA LAME D’ÉTOUFFOIR DU PIANO DROIT

A partir des années 1900 les pianos droits anciens disposent d’un montage d’étouffoirs sur une lame appelée « lame d’étouffoir ». Une cuillère placée en bout et fixée dans le chevalet, vient pousser la lame d’étouffoir. Les étouffoirs ont pour action d’étouffer l’émission sonore des cordes et ce sont les têtes feutrées de ceux-ci qui …

LA LAME D’ÉTOUFFOIR DU PIANO DROIT Lire la suite »

LE MOUCHOIR DE LA TABLE D’HARMONIE DU PIANO

Le mouchoir de la table d’harmonie du piano est une barre de bois rigide qui permet de créer un triangle dans un coin de la table d’harmonie du piano. Elle délimite alors une zone non vibrante à l’intérieur de la table d’harmonie. Les barres de mouchoirs sont des barres d’angle souvent parallèles aux fibres de …

LE MOUCHOIR DE LA TABLE D’HARMONIE DU PIANO Lire la suite »

LES BOUCLETTES ALLEMANDES DU PIANO

Les bouclettes désignent les nœuds qui attachent les cordes au cadre. Les bouclettes peuvent être simples, doubles, longues ou courtes, dépendamment du type d’installation choisie. La bouclette allemande est également appelée « bouclette courte » est faite à la main et enroulée une ou deux fois autour de la pointe d’accroche. On distingue ainsi la …

LES BOUCLETTES ALLEMANDES DU PIANO Lire la suite »

LE CHEVALET DES AIGUS OU GRAND CHEVALET DU PANO

Le chevalet des aigus ou grand chevalet du piano est une pièce en bois que l’on trouve sur les pianos droits ou à queue. C’est une pièce utilisée pour les cordes aiguës et suraiguës. C’est le chevalet qui fait l’intermédiaire entre la résonance de la corde et la vibration ainsi produite par la table d’harmonie. …

LE CHEVALET DES AIGUS OU GRAND CHEVALET DU PANO Lire la suite »

LE PILOTE D’ÉCHAPPEMENT DU PIANO

Le pilote d’échappement du piano est une petite pièce ronde en bois (bouton) également appelée parfois « poupée » dans le jargon des professionnels de la restauration de pianos anciens. Ce petit élément permet de régler la distance du bâton d’échappement par rapport au rouleau du marteau. L’objectif étant que le bâton d’échappement soit placé …

LE PILOTE D’ÉCHAPPEMENT DU PIANO Lire la suite »

L’HYGROMÉTRIE DU PIANO ANCIEN

L’hygrométrie correspond à la mesure de l’humidité présente dans l’air ambiant. L’appareil utilisé pour mesurer l’hygrométrie est un hygromètre. Le piano doit être placé dans une pièce dans laquelle l’hygrométrie se situe entre 50 et 60%. Ce pourcentage doit rester stable pour une conservation optimale des différentes pièces du piano. L’hygrométrie du piano ancien doit …

L’HYGROMÉTRIE DU PIANO ANCIEN Lire la suite »

LES POINTES D’ENFONCEMENT DES TOUCHES DU PIANO

Les pointes d’enfoncement des touches du piano permettent l’enfoncement de la touche sur le clavier. Tout comme les pointes de balancier, les pointes d’enfoncement sont fixées au châssis du clavier et définissent la précision de la touche en empêchant le mouvement latéral des touches. Ce sont des pointes composées de laiton ou de fer chromé …

LES POINTES D’ENFONCEMENT DES TOUCHES DU PIANO Lire la suite »

LES POINTES DE BALANCIER DES TOUCHES DU PIANO

Les pointes de balancier des touches du piano permettent le mouvement de balancier des touches du clavier à l’intérieur du piano. Tout comme les pointes d’enfoncement, les pointes de balancier sont fixées au châssis du clavier et permettent à la touche d’être maintenue en place. Elles sont composées de laiton ou de fer chromé et …

LES POINTES DE BALANCIER DES TOUCHES DU PIANO Lire la suite »

LES MOUCHES D’ENFONCEMENT DES TOUCHES

Les mouches d’enfoncement des touches du piano sont de petites pièces rondes et souples en feutre ferme de différentes épaisseurs. Elles assurent la profondeur d’enfoncement de la touche. Comme tous les feutres présents dans un piano, les mouches d’enfoncement se tassent avec le jeu et le temps. Elles doivent alors être changées pour permettre un …

LES MOUCHES D’ENFONCEMENT DES TOUCHES Lire la suite »

LA MORTAISE DE BALANCIER DU PIANO

La mortaise de balancier du piano guide l’axe de la touche en maintenant deux pointes, une qui sert d’axe de balancier (pointe de balancier) et l’autre qui permet qu’elle ne dévie pas latéralement lors de l’enfoncement (pointe d’enfoncement). Les mortaises de balancier sont de petites entailles de la touche garnies de feutre tissé de soie …

LA MORTAISE DE BALANCIER DU PIANO Lire la suite »

LA TABLE D’HARMONIE DU PIANO

La table d’harmonie est une pièce essentielle du piano. C’est une large surface en bois composée d’un assemblage de fines planches d’épicéa contrecollées par des barres de table. La table d’harmonie permet la vibration et l’amplification du son des cordes grâce aux chevalets qui viennent transmettre l’énergie créée par la frappe du marteau. La vibration …

LA TABLE D’HARMONIE DU PIANO Lire la suite »

LA MÉCANIQUE A BAÏONNETTE DU PIANO

La mécanique à baïonnette est une ancienne manière de fabriquer les pianos utilisée jusque dans les années 1910~. A l’intérieur des pianos droits à cadre en bois, elle est constituée d’une barre en bois qui est disposée au-dessus des marteaux. Les étouffoirs sont fixés à cette barre en bois et reliés aux chevalets par toute …

LA MÉCANIQUE A BAÏONNETTE DU PIANO Lire la suite »

L’IVOIRE DES TOUCHES DU PIANO

Les pianos anciens disposent de touches en ivoire. C’est une matière noble et précieuse qui propose un toucher délicat et soyeux au pianiste. Avec le temps, l’ivoire vieillit et peut devenir jaunâtre. Un blanchissage et un polissage minutieux réalisés dans notre atelier de restauration peuvent rendre à l’ivoire sa brillance initiale et son toucher agréable. …

L’IVOIRE DES TOUCHES DU PIANO Lire la suite »

LE FEUTRE DES TÊTES DES MARTEAUX

Les marteaux sont des pièces importantes dans la mécanique du piano, élément fondamental déterminant le timbre de l’instrument. Ils viennent frapper les cordes et assurent une belle sonorité du piano. Avec les aléas du temps et le jeu du pianiste, ils s’usent et peuvent être remplacés par un professionnel dès que cela devient nécessaire. Il …

LE FEUTRE DES TÊTES DES MARTEAUX Lire la suite »

LES DIÈSES EN ÉBÈNE DU PIANO

Les dièses sont les touches noires qui se distinguent des touches blanches sur le clavier du piano. L’ébène est le bois dans lequel ces touches étaient autrefois fabriquées. Aujourd’hui, ces touches sont fabriquées en plastique. L’ébène a la particularité d’être un bois dense et précieux. Les touches blanches sont, quant à elles, réalisées en bois …

LES DIÈSES EN ÉBÈNE DU PIANO Lire la suite »

LES BOUCLETTES A LA FRANÇAISE DU PIANO

Les bouclettes à la française, ou « bouclettes longues », correspondent à la façon d’attacher la corde sur le cadre. Les bouclettes à la française sont présentes sur un grand nombre de pianos à cordes parallèles d’Erard, Gaveau, Pleyel et d’autres. A la différence des bouclettes simples et des bouclettes doubles (bouclettes allemandes ou anglaises), …

LES BOUCLETTES A LA FRANÇAISE DU PIANO Lire la suite »

L’ÉTOUFFOIR DU PIANO

L’étouffoir du piano porte bien son intitulé car a pour action d’étouffer l’émission sonore des cordes. Il consiste en un levier amovible recouvert d’un feutre. Au relâchement de la touche, l’étouffoir entre en contact avec la corde et l’empêche de vibrer : le son est instantanément arrêté lorsque la touche est relâchée. Les étouffoirs doivent …

L’ÉTOUFFOIR DU PIANO Lire la suite »

LES CORDES PARALLÈLES DU PIANO

Les cordes parallèles correspondent à une installation parallèle des cordes à l’intérieur de l’instrument, à la différence des cordes croisées. Les cordes parallèles sont fixées de la même manière que le sont les cordes croisées : installées sur un cadre serrurier (en plusieurs pièces) ou sur cadre pleine fonte (en une seule pièce coulé). Datant …

LES CORDES PARALLÈLES DU PIANO Lire la suite »

Retour haut de page