LES CORDES PARALLÈLES DU PIANO

Les cordes parallèles correspondent à une installation parallèle des cordes à l’intérieur de l’instrument, à la différence des cordes croisées. Les cordes parallèles sont fixées de la même manière que le sont les cordes croisées : installées sur un cadre serrurier (en plusieurs pièces) ou sur cadre pleine fonte (en une seule pièce coulé).

Datant de l’origine même des pianos, le montage des cordes parallèles a été abandonné vers 1920. D’ailleurs, Erard sera le dernier à fabriquer des pianos à cordes parallèles après 1920, véritables pièces de collection à l’heure actuelle. Cette disposition parallèle des cordes assure une acoustique incontestable notamment grâce à la stabilité et à l’aération inter-cordes. Cependant, les pianos à cordes parallèles sont des instruments plus longs : pour que le potentiel de la corde soit maximal, il faut en exploiter toute sa longueur.

Ainsi, les pianos Erard peuvent mesurer jusqu’à 2,80 mètres de long alors que les pianos anciens à cordes croisées mesurent 2,40m. Les avis concernant les cordes parallèles en opposition aux cordes croisées différent. Si les pianos à cordes parallèles ne sont plus fabriqués de nos jours, ce n’est pas parce que le son produit par les cordes présente moins de valeur musicale. La différence notable souvent relatée est constatée au niveau des cordes graves, bien que cet argument soit aujourd’hui remis en question.

Les cordes parallèles du piano
Cordes parallèles sur un piano ancien ERARD 1893
Retour haut de page