L’HYGROMÉTRIE DU PIANO ANCIEN

L’hygrométrie correspond à la mesure de l’humidité présente dans l’air ambiant. L’appareil utilisé pour mesurer l’hygrométrie est un hygromètre. Le piano doit être placé dans une pièce dans laquelle l’hygrométrie se situe entre 50 et 60%. Ce pourcentage doit rester stable pour une conservation optimale des différentes pièces du piano. L’hygrométrie du piano ancien doit être régulée si le taux descend en dessous de 50% ou excède 65%, de la même manière que la température ambiante et la place de l’instrument dans la pièce

Ces caractéristiques peuvent endommager directement le piano qui, à la différence d’autres instruments, n’a pas d’étui de rangement. Si l’air est trop sec, l’humidité naturelle du bois sera lentement absorbée. Néanmoins, il existe des solutions simples pour pallier ce manque d’humidité dans l’air, notamment pendant l’hiver.

A l’inverse, si l’air est trop humide, le bois et les éléments du piano absorbent l’humidité, notamment lorsque la température de la pièce n’est pas adéquate. Le bois aura alors tendance à se déformer. De la même manière, des éléments comme : le sommier des chevilles, la table d’harmonie, la mécanique, le clavier, les feutres, les cordes, l’ébénisterie du meuble de l’instrument se verront être endommagés. Augmenter la température de la pièce peut être une première solution pour éviter ces détériorations si la pièce est trop humide.

Contrôle et régulation de l'hygrométrie du piano
Contrôle et régulation de l’hygrométrie du piano ancien
Retour haut de page