LE DOUBLE ÉCHAPPEMENT DU PIANO

Le double échappement sur le piano est une invention de Sébastien Erard qui date de 1821, breveté par son neveu, Pierre Erard, en 1833. C’est un système que l’on retrouve sur tous les pianos Erard à queue depuis 1833. Avant cette invention, le piano présentait une difficulté lorsqu’il s’agissait de rejouer une note juste après l’avoir jouée.

Erard propose alors une solution pour pallier ce problème et permettre au pianiste de rejouer une même note sans même avoir complètement relâché la touche. Après avoir frappé la touche, le marteau est bloqué par l’attrape.

Au relâchement de la touche, l’attrape libère le marteau et la mécanique de répétition agit : un ressort pousse un levier amovible qui vient alors pousser le marteau vers le haut. C’est le bâton d’échappement qui se remet alors très rapidement en place sous la pression du marteau et qui permet à la note d’être instantanément rejouée.

Double échappement mécanique piano
Double échappement sur une mécanique de piano à queue selon le brevet d’ERARD de 1833.
Retour haut de page