LE BÂTON D’ÉCHAPPEMENT DU PIANO

Le bâton d’échappement du piano est une petite pièce en bois au cœur de la mécanique du piano. En effet, c’est la pièce qui pousse le marteau vers les cordes, guidée par le mouvement du levier de répétition. Après avoir appuyé sur le marteau, le bâton d’échappement continue son mouvement et libère le marteau qui va frapper la corde. Le bâton d’échappement se règle avec le pilote d’échappement.

Il vient alors se placer de nouveau sous le rouleau du marteau, à sa place initiale avant d’être sollicité de nouveau. Lorsque qu’un piano ancien est équipé d’un échappement simple, le bâton d’échappement entraîne le marteau en basculant, l’obligeant à retrouver sa place après avoir frappé la corde. Dans ce cas-là, le pianiste doit attendre que la touche soit complètement remontée avant d’être rejouée.

Cependant, lorsque le piano est équipé d’un double échappement (ou mécanique de répétition, invention de Sébastien Erard (1828)), l’attrape arrête le marteau dans sa lancée. Un système de ressort et de levier permet au marteau et au bâton de se replacer presque instantanément, permettant au pianiste de rejouer la note avant que celle-ci ne revienne à sa position.

Bâton d'échappement de la mécanique d'un piano ancien ERARD.
Bâton d’échappement de la mécanique d’un piano ancien ERARD.
Bâton d'échappement de la mécanique d'un piano ancien PLEYEL
Bâton d’échappement de la mécanique d’un piano ancien PLEYEL
Retour haut de page